Retour sur le « Magenta Project » #Conviction

Faciliter et encourager l’accès pour les femmes au haut niveau dans la voile professionnelle dans les rôles sur l’eau et à terre : telles sont les ambitions de Cécile engagée dans le projet depuis sa naissance, en 2015.  Le Magenta Project a été créé par les navigatrices du team SCA (Equipage 100% féminin) à la suite de la Volvo Ocean Race 2014-2015.

« Notre objectif est de promouvoir la pratique féminine de la voile à haut niveau. » explique la skipper d’Eclisse. Plusieurs initiatives sont régulièrement mises en place en ce sens, par le Magenta Project. La dernière en date, d’envergure, s’est déroulée en octobre dernier. Sous l’impulsion de Cécile, Justine Mettraux et le HUB OC Sport ont pu proposer 2 jours de partages d’expérience en Figaro 3. Tous ces acteurs ont permis à toutes ces jeunes filles d’appréhender la course au large à travers des navigations et des ateliers d’apprentissage pour ces femmes désireuses de lancer leurs projets.  

L’ensemble des participantes au Majenta Project

« De nombreux skippers de la Classe Figaro ont répondu présents et ont embarqué sur leurs bateaux les participantes sur l’eau en équipage réduit afin de leur donner un maximum de conseils et de passer un maximum de temps sur l’eau », ajoute Cécile qui, avec Justine et une foule d’intervenants parmi lesquels Karine Fauconnier, Sam Davies ou encore Pierre-Yves Lautrou et Marcus Hutchinson, ont également abordé des thématiques fortes telles que la gestion de projet, la nutrition, la préparation physique… « Chacun a pu faire ses retours d’expérience et augmenter d’autant la richesse des échanges. C’est important d’échanger sur tous les sujets aussi bien la globalité d’un projet ainsi que de donnez nos conseils et astuces en tant que Navigatrices  ».

« Un engagement à long terme ! »

Cécile Laguette

Le Magenta Project a également mis en place depuis plusieurs années un sytème de parrainage qui regroupe plus d’une trentaine de navigatrices et navigateurs.

Cette année Cécile est la marraine de Charlotte Yven , jeune femme française qui vogue progressivement du monde du 470 vers celui de la course au large.  
« Je fais mon maximum pour répondre présente afin de la conseiller au mieux. On discute régulièrement, cela permet de créer une relation de confiance. Charlotte vient également naviguer à bord d’Eclisse sur les convoyages de la saison Figaro. » confie Cécile très heureuse de pouvoir mettre son expérience à profit dans le but d’un seul objectif: « Avoir maximum de femmes dans la course au large ». C’est à peine plus de 10% la part des femmes dans le monde de la course au large. « Il y a encore du chemin à faire ! » 

Cécile Laguette (Marraine) avec Charlotte Yven (Sa filleule)
Tags:

No Comments

Post a Comment

La newsletter de Cécile