« Dormir, dormir, dormir… »

C’est une drôle d’étape que Cécile Laguette et les 42 autres marins de la Solitaire Urgo – Le Figaro ont bouclé la nuit dernière, entre 2 heures et 5 heures. Ce que l’on retiendra notamment, ce sont les monstres écarts créés au sein de la flotte lors de la première nuit en mer, au large des côtes espagnoles, les retournements de situations à l’Occidentale de Sein puis à Belle-Ile, le resserrement massif de la flotte entre le plateau des Birvideaux et la ligne d’arrivée, les arrivées des dix premiers en moins de quinze minutes et la belle victoire d’Adrien Hardy. « Ça n’a pas été une manche facile », a assuré la skipper d’Eclisse qui enregistre un certain nombre de motifs de satisfaction sur ce round n°2, joué entre Gijón et Concarneau. « Le premier jour, j’étais 12e au classement. J’ai ensuite oscillé entre la 14 et la 16e place avant de terminer 22e. A la fin, j’ai, de fait, raté quelques trucs. J’ai commis des petites erreurs, mais je sais où et je sais que ça va être assez facile à corriger alors c’est plutôt cool », a commenté Cécile qui a réalisé un remarquable début de course, aux portes du Top 10, et ce malgré des conditions difficiles. « Nous avons eu un peu de tout : du vent, pas d’air, des courants… Ça n’a pas toujours été simple de réussir à faire avancer le bateau, surtout avec la houle », a commenté la jeune femme avec sa bonne humeur habituelle, un peu sidérée toutefois d’avoir vu ses concurrents relégués un temps à plus de vingt milles de son tableau arrière revenir comme des balles dans les dernières longueurs. « C’était rigolo de les voir remonter comme ça, aussi vite, mais aussi un peu stressant », a déclaré Cécile, avouant par ailleurs être « complètement explosée » à l’issue de cette folle étape. Elle va donc devoir réussir à récupérer au plus vite car c’est déjà demain, à 12 heures, que le coup d’envoi de la troisième manche sera donné. Au programme : une boucle de 150 milles, au départ et à l’arrivée de Concarneau, en passant par la bouée Cardinale Sud banc de Guérande et la bouée cardinale de Belle-Ile. « Ce sera un véritable sprint. En attendant de me pencher davantage sur le sujet, je vais aller dormir, dormir, dormir, faire un saut chez le kiné, manger et dormir de nouveau », a conclu Cécile Laguette.

No Comments

Post a Comment