De la Volvo Ocean Race à La Solitaire du Figaro

Après deux années passées à la barre d’Eclisse sur le circuit Figaro Bénéteau et une petite parenthèse en voile olympique à l’automne dernier lors de laquelle elle a notamment décroché une jolie 7e place au championnat de France de 470, Cécile Laguette a rejoint les rangs du Team AkzoNobel mené par Simeon Tienpont sur la Volvo Ocean Race.

« Ça m’a fait du bien de retrouver le milieu de la navigation en équipage, de pousser à fond », explique la navigatrice qui avait déjà goûté à l’expérience de la célèbre course autour du monde à escales en 2014-2015 au côté de Samantha Davies sur Team SCA, un bateau 100% féminin. « J’ai eu la chance de faire deux étapes (la 5e et la 6e, ndlr) : Melbourne – Hong-Kong puis Hong-Kong – Auckland, mais surtout de décrocher une fantastique victoire en Nouvelle-Zélande », relate Cécile qui, au-delà de remporter une étape mythique, s’est offert le luxe de s’imposer « à la maison ou presque ». »Auckland, j’y ai passé près de dix ans. Y arriver en vainqueur, ça a tout simplement été magique ! Un truc énorme ! », indique la skipper qui a à la fois pris un maximum de plaisir à régater à bord du bateau Néerlandais et engrangé une expérience remarquable auprès de grands marins tels que Chris Nicholson, Jules Salter ou en core Simeon Tienpont.  « A eux trois, ils doivent cumuler au moins dix Volvo. Ce sont d’immenses marins par ailleurs dotés d’une culture différente de ce que l’on connait en France, ce qui n’est jamais inintéressant à observer », commente Cécile qui a forcément énormément appris à leurs côtés et dont elle compte bien appliquer les conseils en solitaire à bord d’Eclisse cette saison.

No Comments

Post a Comment